Yves Beck, Beckustator, Avril 2019 : Château Mayne Lalande 2018 = 93 / 100

Pourpre violacé. Quelle belle expression du bouquet avec des notes fruitées et florales. Au palais, le vin est compact, dense, crémeux et doté de tannins précis, aux grains fins qui confèrent une touche suave; Un vin agréable, convaincant, puissant et fin. Belle réussite.

James Suckling, avril 2019 :  Château Mayne Lalande 2018 = 92 / 100

A fresh and lightly chewy young red with blackberry and light tobacco character. Medium body, firm tannins and a fresh finish.

En Magnum, Bettane et Desseauve, avril 2019 : Quatre beaux millésimes et les 40 valeurs = Château Mayne Lalande

Dans une appellation trop tenue à l’écart, voilà un vrai vin artisan, tout aussi soigné qu’un aristo dans sa viticulture et son œnologie et particulièrement complet quand le merlot excelle, ce qu’il a fait en grande abondance en 2015.

PRIMEURS 2017

Bernard Burtschy : 90-91 – Château Mayne Lalande 2017 :

La robe est très sombre et le nez oscille entre violette et cassis. Le vin est dense et frais, belle longueur, de la pureté. Belle réussite certes mais pas au niveau du splendide 2016, mais sur la même voie. Le vin a été élaboré avec 60% merlot et 40% cabernet sauvignon

Weinwisser : 17

Dichtes Purpurgranat mit violettem Schimmer. Intensives Kirschbouquet mit malznoten, dahinter feiner Flieder und preiselbeermarmelade. Am Gaumen mit straffem Körper und feinsantigem Extrakt. Im mittleren Finale mit Pflaumenhaut und Holunder, wirkt im Moment noch etwas sehnig. Mit dem Barriquefett wird das eine klassische Listrac – Expression ergeben.

James Suckling : 87 – 88

Vert de Vin : 89 – 90

Ulrich Sautter : 90